Charte internationale des droits universels des femmes en période périnatale

En 2010, le Regroupement Naissance-Renaissance a eu le privilège de participer à la rédaction de la Charte des droits universels des femmes lors de la période périnatale, qui vise spécifiquement les aspects interpersonnels des soins administrés aux femmes ayant besoin de soins de maternité.

Une revue de littérature réalisée par Bowser et Hill (Exploring Evidence for Disrepect and Abuse in Facility-based Childbirth, 2010) a fait émerger sept catégories principales de manque de respect et de mauvais traitements allant d’une humiliation ou d’une violence physique vécus par les femmes lorsqu’elles reçoivent des soins de maternité.

En s’appuyant sur des extraits reconnus des droits de la personne, la Charte démontre que ce qui se passe en santé maternelle s’inscrit également dans le cadre des droits de la personne. Sept droits sont inclus, tirés des catégories de manque de respect et de mauvais traitements identifiés par Bowser et Hill.

Tableau charte

Au Québec, nous avons de nombreux outils qui nous aident à articuler nos droits, mais il n’est pas toujours facile de les faire valoir. Ces droits sont décrits dans de nombreux instruments tels que la Charte des droits, la Loi sur la Santé et le Services sociaux ou le dépliant Grossesse et accouchement – droits des femmes. Tout comme l’égalité homme-femme, il reste encore du chemin à faire pour que l’égalité de droit devienne égalité de fait dans la sphère de la grossesse et de l’accouchement. Comme le dit Maître Ménard, avocat spécialisé en droit médical, « le pouvoir de contrôler sa vie et sa santé, c’est peut-être le plus grand pouvoir qu’on peut revendiquer comme citoyen ».

Pour améliorer les soins en maternité et assurer que toutes les femmes puissent vivre leur maternité dans le respect et la dignité, il faut travailler sur plusieurs fronts. Tantôt on doit souligner et célébrer les efforts et les bons coups de ceux dont le travail et la persévérance contribuent au mieux-être des femmes et de leurs bébés, comme  le Pavillon des naissances à l’hôpital Brôme-Missisquoi-Perkins, projet pilote de l’Initiative internationale pour la Naissance MèrEnfant, et d’autres fois on doit lancer un cri d’alarme lorsque les femmes partagent leurs témoignages de souffrance, détresse et violence vécues durant leur grossesse ou leur accouchement. Le Regroupement Naissance-Renaissance a entendu plus de 100 femmes lors des ateliers Maternité et dignité qui ont partagé leurs histoires, se sont soutenu entre elles et ont proposé des changements qui bénéficieraient à toutes les femmes. Certains témoignages et idées des participantes se retrouvent dans la Zine Maternité et dignité, ainsi qu’une illustration résumant les sept articles de la Charte pour des soins respectueux :

DroitsMaternitÇ

Il nous faut comme société réclamer que le système de santé soit plus à l’écoute de l’humain.  Qu’elles soient mille, cent, ou deux femmes, personne ne devrait avoir à défendre ses droits fondamentaux au moment même où elle se trouve dans une situation de plus grande vulnérabilité, soit durant la grossesse ou lors de l’accouchement. L’accouchement et le vécu des femmes en période périnatale sont une question de droits humains.

La Charte universelle pour les droits de femmes en période périnatale a également inspiré une carte postale que vous pouvez utiliser soit pour souhaiter un accouchement respecté à une amie, pour remercier une personne qui vous a soutenue ou tout simplement pour susciter une discussion. Vous pouvez vous servir de celles déjà colorées qui sont disponibles dans le Zine ou bien colorer la vôtre.

zine maternité & dignité- FINAL- p.21

Publicités